Comment bien faire du gainage ?

Le gainage est un exercice pratique pour toute personne qu’elle soit sportive professionnelle ou simple amatrice. C’est aussi un bon moyen de maintenir son activité sportive constante et ainsi d’éviter quelques problèmes de santé. C’est une activité simple qui peut être réalisée n’importe où. Comment bien le réaliser alors ? Voici quelques conseils qui sont très utiles.

Éviter de cambrer le dos

Le gainage fait partie des activités sportives qui font constamment appel au dos. Alors, si vous devez faire du gainage, vous devez absolument éviter de vous cambrer le dos durant vos séances. C’est une action qui vous crée des problèmes comme le mal de dos à la longue. Il est plutôt recommandé la rétroversion du bassin. C’est-à-dire que vous devez positionner votre haut de bassin en arrière. Grâce à cela, votre dos reste un peu arrondi ou plat.

A lire en complément : Est-ce bien de faire de la musculation tous les jours?

Pour obtenir ce résultat, une simple contraction du fessier suffit. Cette action permet d’agir plus rapidement sur les muscles et vous évitez ainsi les maux de dos répétitifs.

Réaliser un bon alignement

Au cours de séances de gainage, il peut arriver de ressentir des douleurs à la nuque. Cela n’est pas anodin. Un mauvais alignement en est la cause et vous devez absolument l’éviter. Pour réussir à faire un bon alignement, votre cou, vos épaules et vos hanches doivent être parfaitement alignés. Il est important de respecter cet alignement afin de faire travailler plus facilement ses muscles.

A lire en complément : Connaître les différents types des stages de foot

C’est d’ailleurs ce qui vous donne des résultats convaincants. Une erreur à éviter absolument est le fait de lever les fesses au cours de la séance. Cette action intervient lorsque la fatigue se fait sentir alors qu’elle rompt votre alignement. Ce qui n’est nullement bénéfique pour votre exercice ni pour votre confort.

Maintenir volontairement les muscles contractés

Pour une obtention rapide de résultat au cours de vos séances de gainage, apprenez à maintenir gainer vos muscles. Puisque le gainage est une activité consacrée à ces derniers, c’est un exercice que vous devez faire à chaque séance. Bien sûr, ce n’est pas un exercice facile, mais au fil du temps, vous saurez y faire face. De plus, selon certaines études, c’est une connexion entre le cerveau et muscle très bénéfique au corps. Ainsi, vos muscles sont beaucoup plus en travail lorsque vous les contractez tout le long de votre gainage.

En somme, pour bien faire son gainage, il faut user de conseils simples. Ils vous permettent d’obtenir de bons résultats tout en préservant comme il faut votre corps.

Ne pas bloquer sa respiration

Lorsqu’on fait du gainage, l’une des erreurs les plus courantes est de bloquer sa respiration. Or, cela peut compromettre la qualité de votre exercice et nuire à votre santé. Pour mieux comprendre ce phénomène qui semble anodin, il faut savoir que pour réussir un bon gainage, vous devez avoir une bonne oxygénation musculaire. Cela permet à vos muscles d’être correctement alimentés en énergie.

Le blocage respiratoire est souvent la cause d’un mauvais contrôle abdominal ou thoracique pendant le mouvement. Une mauvaise exécution peut entraîner plusieurs complications, telles qu’un trouble cardiovasculaire, une augmentation brutale de la pression sanguine ou encore des blessures à long terme dues aux tensions musculaires répétitives.

Pour éviter cette situation fâcheuse lors du gainage, vous devez synchroniser votre respiration avec chaque position. Par exemple, inspirez profondément lorsque vous montez en planche et expirez doucement lorsque vous descendez, afin d’évacuer l’air contenu dans les poumons tout en maintenant votre posture stable.

Si malgré toutes ces recommandations, vous éprouvez toujours des difficultés respiratoires lors de vos sessions, n’hésitez pas à solliciter un coach professionnel. Il pourra répondre efficacement à vos inquiétudes tout en ajustant parfaitement l’intensité selon votre niveau et votre profil sportif.

Progresser dans la durée et l’intensité des exercices

Le gainage est un exercice qui peut sembler facile au premier abord, mais qui nécessite une bonne dose de patience et de persévérance pour obtenir de vrais résultats. Pour progresser dans la durée et l’intensité des exercices, vous devez avant tout respecter votre corps. Ne cherchez pas à brûler les étapes en voulant aller trop vite; cela risquerait d’entraîner des douleurs ou même des blessures.

Commencez par fixer un objectif atteignable sur le court terme, comme tenir la position pendant 30 secondes. Une fois cet objectif réalisé, augmentez petit à petit le temps que vous passez en position jusqu’à atteindre une minute complète. Écoutez toujours votre corps et n’hésitez pas à faire régulièrement des pauses si besoin.

La progression dans l’intensité se fait aussi graduellement. Vous pouvez commencer par réaliser vos exercices sans charge supplémentaire avant d’ajouter progressivement du poids via un gilet lesté ou des bandages élastiques résistants.

Pensez à bien varier les positions pour solliciter tous les muscles abdominaux. En plus de la planche classique, vous pouvez essayer la planche latérale ou encore le gainage dynamique avec des mouvements alternatifs entre bras et jambes tendus.

En résumé, le gainage est un excellent moyen d’améliorer sa condition physique générale et sa posture corporelle. En respectant ces quelques principaux conseils • maintenir volontairement les muscles contractés, respirer correctement, progresser dans la durée et l’intensité des exercices • vous pourrez ainsi améliorer vos performances et obtenir un corps plus tonique en peu de temps.